Abréviation:
EN QUETE D’EAU
Enjeux:

Après les cinq premières années de mise en œuvre du réseau Onde[1], un projet de sciences participatives sur la connaissance de l’écoulement des cours d’eau a émergé, à partir de plusieurs constats : 1- la mise en œuvre du protocole d’observation est simple et facilement applicable ; 2- d’autres acteurs que l’AFB surveillent les rivières en été, comme les services de l’Etat, des associations (ex. fédérations de pêche), des syndicats de rivière, des EPTB, ou même les citoyens ; 3- le sujet est porteur, en lien avec le changement climatique, préoccupation aussi bien des acteurs institutionnels que du grand public.

Ces réflexions s’inscrivent dans le cadre :

- de la stratégie nationale de transition écologique vers un développement durable (SNTEDD 2015-2020[2]priorité 3 de l’axe 6, p. 85-86) : « Associer les parties prenantes à une production efficace de données et de connaissances »,

- de l’agence française pour la biodiversité (AFB), dans ses missions de développement des connaissances et d’accompagnement de la mobilisation citoyenne, en particulier via son soutien au projet de plateforme 65 Millions d’observateurs[3].

[1] Données consultables sur http://onde.eaufrance.fr/

[2] http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/SNTEDD.pdf

[3] http://vigienature.mnhn.fr/sites/vigienature.mnhn.fr/files/uploads/images/Plaquette65MO_BD.pdf

 

Objectifs:

L’objectif principal du projet est de créer et d’animer un nouveau réseau d’observateurs pour améliorer la connaissance de l’écoulement des cours d’eau.

La mise en œuvre du projet s’inscrit dans une démarche de co-construction avec les acteurs concernés par la surveillance des rivières, qui a débuté avec une phase d’enquête fin 2016 menée avec le cabinet Publicis et l’IFOP, dans le cadre d’un marché AFB.

Tâches:

Il s’agit de :

- Créer un réseau d’observateurs,

- Bancariser de nouvelles observations visuelles sur l’état d’écoulement des cours d’eau en s’appuyant sur le mode de collecte des données défini dans le protocole Onde : le niveau d'écoulement des cours d'eau est apprécié visuellement selon différentes modalités de perturbation d'écoulement. Aucune mesure (par exemple du débit) n’est mise en œuvre,

- Mettre à disposition des outils de sciences participatives, en lien avec ceux du projet 65 Millions d’observateurs

- Mettre en place une communication et une animation du projet et les outils associés (pérennes le temps du projet).

Page mise à jour le 28/03/2017

Le système d'information sur l'eau (SIE) vise au recueil, à la conservation et à la diffusion des données et des indicateurs sur l'eau, les milieux aquatiques, leurs usages et les services publics de distribution d'eau et d'assainissement.

Il concerne les eaux de surface continentales, les eaux côtières et de transition et les eaux souterraines, les habitats et les espèces constituant les écosystèmes aquatiques, dont les zones humides et les zones inondables, les activités humaines ayant un lien avec l'eau ou les milieux aquatiques, les incidences directes ou indirectes de ces activités et les réponses apportées par les politiques publiques en matière de gestion qualitative ou quantitative pour la préservation de la ressource en eau et du bon état des milieux aquatiques.

Page mise à jour le 30/01/2012
Editeur/Organisme:
Office national de l'eau et des milieux aquatiques
Type:
Collection
Format:
application/msword
Fichier attaché
[file] Dossier-reseau-n°1-Sandre.pdf
[file] Dossier-reseau-n2-BNPE.pdf
Page mise à jour le 12/07/2016
Imprimer Imprimer